Jean Paul de St Cricq

Lettre du Roi Louis quinze a Jean Paul de St Cricq – 19 mai 1760

source: so-genealogie

Monsr Jean Paul de St cricq. la satisfaction que j’ay de vos services m’ayant convié à vous associer à l’ordre militaire de St Louis, Je vous Ecris cette Lettre pour vous dire que j’ay commis mon cousin le Marechal Prince de Soubise capitaine Lieutenant de la Compagnie de mes deux cens hommes darmes de mes ordonnances servant à la garde ordinaire de ma personne Et chevalier de mes ordres pour en mon nom vous recevoir et admettre à la dignité de Chevalier de St Louis et mon intention est que vous vous adressiés a lui pour pretter en ses mains le serment que vous étes tenu de faire en laditte qualité de chevalier dudit ordre et recevoir de lui l’accollade et la croix que vous devés d’ors en avant porter sur l’Estomac, attachée d’un petit Ruban couleur de feu voulant qu’après cette reception faite vous teniés Rang avec les autres chevaliers dudit ordre et Jouissiés des honneurs qui y sont attachées et la presente n’etant pour autre fin je prie dieu quil vous ait Monsr Jean Paul de St cricq en sa sainte garde Ecrit à Versailles le dix neuf may mil sept cens soixante signé Loüis = et plus bas le marechal duc de Bellisle. au dos est Ecrit à Monsr Jean Paul de St cricq l’un de mes deux cents hommes darmes de mes ordonnances servant à la garde ordinaire de ma personne.

L’an mil sept cens soixante dix sept et le cinquieme avril par moy clement lafargue notaire Royal de la ville de Pau le present extrait à été tiré mot à mot à la vue de l’original qui ma été representé par le sieur de St Cricq qui la aussi tôt retiré et à signé avec moy. Signés Saint Cricq. Lafargue notaire Royal = con a Pau le 5 avril 1777. Reçeu sept sols signé Soufron.

Nous noble Jean de Duboscq doyen des avocats du Parlement de navarre en cette qualité tenant le siege du senechal de Pau par l’absence du sieur juge en titre certifions ou et Par devant qui il appartiendra que le sieur clement Lafargue qui à signé l’extrait cy dessus est notaire Royal de la presente ville et que foy entiere est et doit étre ajoutée aux actes qu’il signe en cette qu’alité en foy de quoy nous avons donné la presente signée de nous et contresignée par notre secretaire qui y à apposé le sçeau de nos armes fait à Pau le cinq avril mil sept cens soixante dix sept. Signé duboscq doyen des avocats, Par Monsieur l’avocat ancien signé Sarniguet S. D.

Collationné à une expedition signée de Lafargue notaire par nous ecuyer Conseiller secretaire du roy. maison et Couronne de france et de ses finances en la chancellerie prés le parlement de navarre.

Laussat

Lettre du Roÿ a moÿ pour ma promotion a l’ordre militaire de St Louis En date du 19 maÿ 1760
Cottée … 16


admission de Jean Paul de St Cricq en qualité de membre de l’académie de Biscaye, Guipuscoa et alava – 1766.

Extrait traduit du Registre de Lacademie des Provinces de Biscaÿe, Guipuscoa, et Alava, Connüe sous le nom de la societé des amis du Pays: La societé informée des moeurs, de la naissance, des talens, de lapplication aux sciences, du Zele patriotique de Messire Jean Paul de Saint Cricq D’arance, Chevalier de L’ordre Royal et militaire de St Louis, Lieutenant Colonel de Cavalerie Commandant pour sa Majesté trés chretienne des Chateaux de Minerve et de Puïsserguier, s’est determinée à le recevoir le 13 avril 1766 pour un de ses membres, sous le titre d’associé de merite, Et en consequence à ordonné de luy en Expedier la patente; sçellée du sceau de la societé et signée du secretaire de la ditte societé Bergara le 5e de janvier 1768. Signé Don Michel Joseph de olasso Et Zumalave secretaire:
Pour Messire Jean Paul de Saint Cricq Chevalier de L’ordre Royal et militaire de Saint Louis, Lieutenant Colonel de Cavalerie et commandant pour sa Majesté trés Chretienne des Chateaux de Minerve et Puÿsserguier:
Collationné Par moi Notaire Soussigné sur L’original qui m’a à cet éffet été representé par noble jean Paul de Saint Cricq chevalier de l’ordre royal et militaire de St Louis, Commandant pour le Roy des Chateaux de Minerve et Puysserguier, et aprés correction faite, le present s’est trouvé conforme audit original qui à eté Retiré par le dit sieur de Saint Cricq qui à signé avec moi, à L’agor Le Cincq aoust mil sept cents quatre vingts sept:

Saint Cricq
Seignor J nore Royal

Con a Pardies le 9 aoust 1787
Reçeu sept sols six

G. Priou