François de Saint Cricq

Contrat de Mariage de François de Saint Cricq D’arance avec Marie de Lechemïa en datte du 20e Janvier 1720

source: so-genealogie

Au Nom de Dieu.

Notum sit que Pactes et accords de Mariage ont ete faits et passés entre Noble François de Saint Cricq d’arance ancien Lieutenant aux Regiments de Bearn et de Bourbonnais, de lavis et assistance de Noble henry de Saint Cricq d’arance son pere Capitaine a celui des milices de Bearn, de Noble Israel Francois d’Espoeys seigneur d’arance, de Noble Jacob de Nolivos, de Noble Jean de Sarrebaig Baron de Morlanne ses parens d’une part; et demoiselle Marie de Lechemia du Consentement et assistance de noble Jean Paul de Lechemia de la ville de Lescar son pere docteur en Medecine, de Dame anne de Laffitau de Saint Sever sa mere, de l’illustrissime et Reverendissime Martin de Lacassagne Eveque de Lescar, de noble Bertrand Baron de Lassalle Conseiller au parlement, de Noble Pierre de Laffitau son oncle Paternel avocat du Roy au Senechal de Saint Sever ses parens d’une autre: sçavoir est que le dit Sieur Francois de Saint Cricq d’arance s’est promis pour Legitime Epoux a la dite demoiselle Marie de Lechemia, et celle cy au dit sieur François pour sa Legitime Epouse, et qu’ils se feront impartir la Benediction Nuptiale dans huit Jours: et en Contemplation d’icelui Mariage Le dit Sieur de Lechemia fixe la Constitution dotale de la demoiselle sa fille pour tout Ce qui peut lui Competer sur les Biens paternels et maternels a la somme de douze mille Livres tant moins de Laquelle, il vient de Compter celle de sept mille Livres en Especes de Bon Cours et mise, que le sieur henry de Saint Cricq pere a Retiré par devers lui, en presence de moi Retenteur et Temoins soussignés, et s’en est Contenté; et à L’egard des Cincq mille Livres Restantes; il est Convenu entre Parties que le sieur François de Saint Cricq futur Epoux ne pourra en Exiger le Capital qu’après Le decés du sieur Jean Paul de Lechemia, et qu’en attendant le dernier payera Chaque année au premier pour L’interet, une somme de deux Cents Cinquante Livres, et en Contemplation d’icelui mariage aussi, le sieur henry de Saint Cricq pere institue pour son heritier General et universel après son decés le sieur Francois son fils futur Conjoint, se Reservant Neanmoins L’administration et usufruits de ses biens pendant sa vie et de Legitimer deux autres enfans qui lui Restent suivant la portée d’iceux: il s’engage aussi de Loger nourrir et vetir proportionnellement a sa fortune les futurs Epoux avec le sieur henry. Ce dernier leur payera chaque année une somme de sept Cents Livres, et en outre le Laissera Jouir des deux Cents Cinquante que le sieur de Lechemia s’est engagé de payer chaque année Jusqua son deces: il à été Convenu deplus que si la demoiselle future Conjointe predecede le sieur François son futur Epoux sans Posterité, celui cy gagnera en forme d’agencement les sept mille Livres Comptées par le sieur de Lechemia, et si au Contraire le sieur François Predecede la dame son Epouse sans posterité, celle cy Gagnera sur ses biens une somme de trois mille Livres payable un an après le veuvage, soit par le sieur henry pere soit par son heritier: il est Enfin Convenu que les enfans qui Proviendront dudit Mariage heriteront suivant le for et Coutume du pays: ainsi lont promis et Juré: ont obligé leurs biens et Causes, ont fait Les soumissions Renonciations, et Constitutions a ce Necessaires: Fait et Passé a Lescar dans le palais Episcopal le vingt Janvier mille sept Cents vingt, Presens et Temoins Antoine Boutille de la dite ville, et Jean Laborde dit Prué D’arance qui ont signé avec les assistans et avec moi Pierre D’arpouret Jurat qui le present ai Retenu et Grossoyé en L’absence du Notaire. Signés Saint Cricq fils: Marie de Lechemia: Saint Cricq Pere: Lechemia: De Laffitau Lechemia: Martin Eveque de Lescar: Despoeys: Nolivos: Sarrebaig baron de Morlanne: Le Baron de Lassalle: Laffitau: Boutille temoin: Laborde dit prué temoin: D’arpouret Jurat Retenteur:
Le vingt et quatre du mois de Janvier mille sept Cents-vingt le present qui à été Retenu par pierre d’arporet Jurat de Lescar a été Rapporté a moi Jean d’audinot notaire qui l’ai grossoyé et signé: Signé J: D’audinot
Controllé a arthez le 24 Janvier 1720, et ai Reçeu trente livres signé: J: d’audinot:

L’an mille sept Cents quatre vingts sept et le quatre Janvier par moi Pierre de Lassun Notaire D’arthéz et dependances, le present Extrait à été tiré mot a mot dans la ville d’arthéz a la vue de l’original qui m’a été Representé par Mr de Saint Cricq, chr de L’ordre militaire de St Louis, a qui J’en avais fourni une Expedition Controllée et scellée le vingt et Neuf Septembre mille Sept Cents soixante et dix et neuf, qui a Requis cette seconde, et qui a Retiré Loriginal, et a signé avec moi:

Saint Cricq
Lassun nore

Con Arthés Le 15 Janvier 1787.
Reçu sept sols six deniers.

capdevielle


 

Commission de Lieutenant au Regt de Bourbonnais en faveur de François de St Cricq – 1715.

De par Le Roy.

Sa majesté ayant Resolu retirer du regiment d’infrie de Bearn Le Sr de Saint Cricq qui ÿ est Entretenu Lieutenant Reformé pour s’en servir aïlleurs, sa Majesté Luy ordonne de se rendre à la suitte du Regiment d’infrie de Bourbonnois pour y étre d’orenavant entretenu et payé de ses apointements, en qualité de Lieutenant reformé, sans dïfficulté, Fait A versaïlles Le trentieme aoust mil sept cents quinze: Signé: Louis: Et plus bas: Nison:
Collationné Par moi Notaire Soussigné sur L’original qui m’a à cet éffet èté representé par Noble jean Paul de Saint-Cricq, chevalier de L’ordre Royal et militaire de St Louis, Commandant pour le Roy des Chateaux de Minerve et puÿsserguier, et aprés Correction faite, Le present s’est trouvé conforme au dit original qui à Eté retiré par le dit sieur de Saint Cricq qui à signé avec moi, A L’agor Le Cincq aoust mil sept cents qu’atre Vingts sept:

Saint Cricq
Seignor J nore Royal

Con a Pardies le 9 aoust 1787
Reçeu sept sols six

G. Priou